ÉGLISE

Le monastère de Kétcharis

Le décor  inestimable du “Gorge des fleurs” est le monastère de Kétcharis de XI-XIIIe siècles qui est situé à Tsakhkadzor.

Ce monument est composé de quatre églises et de deux chapelles. L’église principale St. Grégoire l'Illuminateur (St. Grigore Loussavoritch) a été érigée en 1033 par le descandant du famille Kamsarakan Grégoire Magistros Pahlavouni. La salle est couverte d'une large coupole. Directement au sud de St. Grégoire se trouve l’église St. Signe St. Nchan» XIe siècle).Cette petite église est séparée du temple par plusieurs khatchkars. Un autre khatchkar est maintenu à la façade orientale du temple Katoghiké (1203-1214), qui est l'église la plus luxueux du complexe du monastère. L'inscription dit que cette église a été construite par l'architecte Vetsik par l'ordonnance du prince Vasak Khaghbakian. 



Entre les églises St. Grégoire et St. Signe se trouve les ruines du tombeau de Grégoire Magistros. Grégoire Magistros, qui était un chef d'armée célèbre, un scientifique, le commandant militaire de Mésopotamie, de Vaspourakan, de Taron et d'autres régions, est mort en 1058.Après la mort de son père le fils de Grégoire Vahram est devenu le commandant militaire. Plus tard il est devenu Catholicosarménien Grégoire II.

Le dernier bâtiment du monastère, l'église St. Haroutioun («St. Résurrection) est situé à 120 m à l'ouest et daté de 1220. Certains des abbés du monastèresont enterrés dans cette petite église rectangulaire.

De 1998 à 2001 gràce à bienfaiteur arménien-autrichienne Vladimir Haroutounian le monastère de Kétcharis est totalement restauré et aujourd'hui c'est le diocèse de Kotayk, de l'église apostolique arménienne.

Évaluez cet article …
(0 )

Commenter …